Vivre dans le confort chez soi pendant les saisons froides constitue une source de bien-être et de quiétude. Grâce aux progrès technologiques, il est aujourd’hui possible d’explorer des systèmes de chauffage par le sol. Polyvalent, pratique et économique, le chauffage par le sol exige une expertise confirmée ainsi que le respect de certaines normes strictes. L’entreprise Assist Riviera propose des solutions innovantes et performantes. Grâce à son expertise dans le domaine des travaux de climatisation et de chauffage, Assist Riviera met en avant une démarche simplifiée pour relever les plus grands défis.

Comment fonctionne le plancher chauffant ?

Inventé par les Romains avec le système des hypocaustes (circulation de la fumée d’un feu sous un plancher en maçonnerie), le chauffage par le sol désigne une technique d’augmentation de la température d’une pièce par le biais du circuit chauffant. À la différence du radiateur qui émet de la chaleur de façon localisée, ce dernier diffuse l’énergie de manière homogène, par rayonnement, dans toutes les pièces d’une maison.

Le chauffage par le sol fonctionne en pratique via deux modes de répartition d’énergie : la transmission par des tubes hydrauliques ou l’utilisation d’un réseau de câbles électriques.

Fonctionnement du plancher chauffant via un réseau hydraulique

Cette méthode consiste à propager la chaleur dans toute une pièce ou une maison grâce à un entrelacement de tubes intégrés au sol. Appelé également plancher à eau (ou hydronique), ce type d’installation reste connecté à une chaudière au gaz d’où provient l’eau qui circule ensuite dans les tuyaux ou émetteurs installés.

Le système peut produire d’excellents résultats à bas régime. Après une absence prolongée, il peut cependant mettre un certain temps à chauffer la maison.

Fonctionnement électrique de l’installation du chauffage par le sol

Il s’agit de l’adoption de l’énergie électrique comme combustible. Le principe consiste à augmenter la température par le biais d’un réseau de câbles chauffant enfoui dans le plancher. Considérée comme une solution simple à adopter, cette approche s’avère toutefois exigeante en termes de consommation.

Fonctionnement du plancher réversible

Dans certaines situations, votre plancher chauffant peut s’avérer réversible. Il assure alors non seulement le chauffage de votre logement en hiver, mais contribue également à son rafraîchissement en été. Pour garantir cette propriété, il doit bénéficier d’un raccordement supplémentaire à un système de production d’eau glacée ou à une pompe à chaleur réversible.

Le plancher chauffant/rafraîchissant régule la température, en fonction des conditions climatiques et de la conception thermique de votre maison.

plombier chauffage au sol cannes

Processus d’installation du chauffage par le sol au cours de la construction

La mise en place du chauffage par le sol représente une opération pratique, technique et délicate. Compte tenu de l’emplacement (le plancher), la pose implique une série d’interventions alliant des travaux de maçonnerie, de plomberie et autres. Leur prise en compte lors de la construction d’un bâtiment revient à aménager le chauffage par le sol dans la chape même.

Généralement, cette démarche privilégie l’adoption d’un réseau hydraulique et se déroule en plusieurs étapes. Il s’agit de l’installation des isolations, de la mise en place des conduits et de leur raccordement, puis de la finition du sol.

Pose de l’isolation

Elle constitue la première de toutes les étapes et consiste à mettre au sol une couche d’isolation, de sorte que le moins de chaleur possible s’échappe par le bas des conduites. Pour la réussir, on peut recourir aux panneaux d’isolation en mousse synthétique (mousse isolante de 1 m sur 1,20 m pour 81 mm d’épaisseur, à assembler les unes contre les autres). Une autre option (la plus fréquente) privilégie l’usage de la mousse PUR.

Installation d’isolation périphérique

La fonction de l’isolation périphérique consiste à désolidariser mécaniquement, thermiquement et phoniquement la chape ou la dalle flottante et le revêtement de sol des structures verticales du bâtiment. Suivant les règles de pose décrites dans la norme NF DTU 65.14, elle s’applique le long des murs, parois, piliers, cheminées, emprises d’escalier, etc. En un mot, tous les éléments verticaux, et ce, depuis le plancher.

Installation proprement dite du chauffage par le sol

Décrite comme la phase la plus technique, cette étape renvoie à la pose des tubes du plancher chauffant. Elle consiste tout d’abord à fixer le collecteur (point central des départs et arrivées de tous les circuits) au niveau de l’entrée. Ensuite, à l’aide du plan de calepinage et des marqueurs, on procède aux tracés du schéma des conduits directement sur les plaques isolantes. Cela se réalise tout en respectant les distances par rapport aux murs et le pas (écart entre deux tuyaux).

S’ensuivent le raccordement du départ du circuit sur le collecteur et le déroulement du tube (souvent disposé en bobine sur un dérouleur). Au fur et à mesure que la courbe de conduites se positionne par rapport au tracé, on agrafe celle-ci directement sur les plaques d’isolant au moyen d’agrafes spéciales Tacker.

Raccordement des conduites et test du système quant aux fuites éventuelles

Il s’agit des travaux exécutés par le technicien pour achever correctement le montage. Ces tâches permettent de mettre en place tous les accessoires, d’achever l’installation du collecteur et de relier l’ensemble à la chaudière pour un premier test. Pendant l’essai, la circulation du fluide colporteur dans le circuit permet de diagnostiquer les éventuelles anomalies et de les réparer.

Lorsque les vérifications effectuées se révèlent positives, le spécialiste passe au revêtement du plancher chauffant.

L’installation du chauffage par le sol dans le cas d’une chape existante

Il existe d’autres méthodes pour doter votre foyer ou votre appartement de la technologie de chauffage par le sol, lorsque la maison à équiper ne présente pas de possibilités de dispositif sous chape. Deux techniques permettent souvent d’y parvenir. Il s’agit de l’incorporation des conduites par fraisage et de l’aménagement du chauffage sur un sol existant.

Pratique de l’installation par fraisage

On recourt à cette méthode, lorsque le plancher de la pièce (ou des pièces) porte déjà un revêtement final ou une dalle. Pour réussir l’opération de fraisage, le professionnel utilise une fraiseuse de sol spéciale avec laquelle il crée des tranchées d’une profondeur d’environ 17 mm dans la chape existante. Il pose à l’intérieur de celles-ci les conduites du chauffage par le sol.

Grâce à leur propriété synthétique, les tuyaux s’insèrent avec précision dans les trous, et demeurent parfaitement immobiles. Après le raccordement des conduits à l’unité de distribution, le spécialiste soumet le système à un test en mettant en marche la chaudière à gaz. Cet exercice aide à repérer les éventuelles fuites. On procède ensuite de façon soigneuse au nivellement des tranchées.

Disposition du chauffage sur un sol existant

En matière d’installation du chauffage par le sol, le professionnel adopte certains procédés en derniers recours, lorsqu’il s’avère impossible d’adapter le fraisage. Il s’agit des techniques de mise en place du plancher chauffant au-dessus de la chape. Ce cas de figure se présente lorsque le support reste matérialisé par du bois ou si le projet exige une installation du chauffage par le sol moins cher.

Dans la pratique, le technicien insère les conduits de chauffage dans une isolation qu’il pose sur la chape. Des lamelles métalliques spéciales permettent à la chaleur de se propager vers le haut et de façon équitable sur la surface du sol.

pose chauffage au sol

Chauffage par le sol grâce à une alimentation électrique

Il existe, outre les techniques d’installation du chauffage par le sol au moyen d’eau, des systèmes électriques de chauffage par le sol. Il s’agit d’un circuit de câbles chauffants disposé sur toute une surface et dissimulé sous un revêtement de sol. Ce type de chauffage au sol reste idéal à mettre en place pour une rénovation. Lors de son installation, le technicien prévoit des lignes dédiées en raison des fortes puissances requises.

Les travaux afférant à cette approche permettent de distinguer deux modèles de planchers chauffants électriques : le plancher rayonnant électrique et le plancher chauffant électrique à accumulation. Le premier s’avère économique tandis que le second se caractérise par un système aménagé sur les murs et surtout préconisé pour les régions les plus froides.

Quel type de pose convient le mieux ?

Les conduites du chauffage par le sol présentent toujours un schéma spécifique. Évidemment, la configuration des tubes détermine la répartition de la chaleur à la surface du sol. Le circuit en forme de coquille d’escargot reste généralement le plus adopté. L’option-ci préconisant des tuyaux distants de 10 ou 20 centimètres permet une meilleure répartition de l’énergie calorifique.

On peut aussi recourir au modèle de l’épingle à cheveux. Celui-ci occupe une place de choix en cas d’installation du chauffage par le sol dans les chambres pourvues de grandes baies vitrées. La technique consiste à disposer les conduits un peu plus près des fenêtres, de sorte que des zones froides n’apparaissent pas.

Quelle chape préférer comme revêtement de votre plancher chauffant ?

Le revêtement représente un élément très important dans l’aménagement d’un plancher chauffant. Il désigne la couche de matière couvrant le réseau hydraulique. La chape, un des matériaux utilisés à cet effet, sert à rendre la température homogène. Critère de choix dans installation du chauffage par le sol, sa sélection doit s’opérer avec un soin particulier.

Une telle précaution permet de répondre aux critères de confort et de performance de votre système de chauffage. Toutefois, le choix dépend du type de circuit mis en place (électrique ou hydraulique), de la pièce concernée et de la finition désirée. Parmi les chapes adoptées, trois solutions se dégagent comme les plus communes : les chapes dites fluides., les chapes en béton (enrobage) et les chapes sèches de plancher chauffant.

Les chapes dites fluides

Elles peuvent se présenter sous forme d’anhydrites (à base de plâtre) ou à base de ciment. À cause de sa propriété autolissante, la chape anhydrite reste déconseillée pour les pièces humides avec un réseau électrique. La chape fluide ciment, quant à elle, arbore souvent une épaisseur minimale de 4 cm. Elle s’adapte à toutes les configurations.

Les chapes en béton dit « d’enrobage »

Solutions peu onéreuses, elles demandent une certaine compétence pour être étirées et lissées. Plus épaisses et plus lourdes, elles possèdent une forte inertie thermique, mais conservent et diffusent la chaleur longtemps.

chapes sèches de plancher chauffant

De configuration mince (25 mm), les chapes sèches se composent généralement de plaques en béton cellulosé en ciment ou en gypse. Elles s’imposent lorsque le sol ne supporte pas la forte surcharge induite par un matériau humide.poser chauffage au sol cannes

Autres catégories de revêtements de planchers chauffants

Grâce à l’évolution technologique, plusieurs autres possibilités de revêtements s’offrent aux usagers désireux d’assurer à leur installation du chauffage par le sol, une diffusion harmonieuse de la chaleur. On peut citer entre autres le béton ciré, le parquet, les carrelages, les stratifiés, sols souples et moquettes.

Le béton ciré

Il s’agit d’une technique à vocation artistique souvent adoptée pour embellir une chape en béton. Pour y parvenir, on recommande de laisser sécher le mortier pendant trois semaines et de le mettre en chauffe (voire de réaliser un chaud/froid en cas de système réversible) avant d’appliquer le béton ciré. Une application effectuée trop tôt risque d’entraîner un résultat décevant sur les plans esthétique et mécanique.

Le parquet

Le parquet renvoie à une méthode de revêtement en bois consistant à disposer des lames pour couvrir votre plancher chauffant. Cette approche exige l’utilisation d’une matière compatible avec votre installation du chauffage par le sol en termes de conductivité de la chaleur restituée au-dessus de ce dernier. Un bon résultat dépend de l’essence, mais également de la structure et de la taille des lames.
Par ailleurs, votre parquet ne doit pas s’altérer face aux variations et à l’impact de la température émise par le sol chauffant.

Les carrelages

L’adoption du carrelage ou de la pierre naturelle se présente comme l’une des solutions les plus simples en matière de revêtement de votre plancher chauffant. Il s’agit de matériaux présentant de la forte inertie thermique. Pour cela, il convient de recommander une épaisseur de 20 mm maximum afin de ne pas ralentir les performances de l’installation.
Par ailleurs, il est conseillé, par mesure de précaution, de procéder à l’arrêt du chauffage 48 heures avant l’installation et à son redémarrage cinq à sept jours après.

Les stratifiés, sols souples et moquettes

L’option ici proposée concerne un lot de matériaux minces et très économiques, mais rarement adaptés à toutes les situations. Les revêtements de sols souples se présentent sous la forme de dalles collantes ou non, ou encore en rouleaux appelés « lés ». Ils offrent une bonne isolation phonique, s’avèrent éco-responsables et sains. Il en existe différents types. La bonne démarche consiste à solliciter l’appui d’un professionnel pour dénicher les meilleurs.

Le stratifié quant à lui reste incompatible avec un sol chauffant électrique et avec un plancher rafraîchissant. Il convient plutôt à une installation hydraulique seulement chauffante. Enfin, la moquette, un revêtement de sol moelleux et confortable, possède un avis technique favorable pour son utilisation avec un chauffage au sol. Toutefois, il demeure primordial de la choisir avec soin, à cause des risques d’émission de composés organiques volatils (COV).

L’installation du chauffage par le sol et ses nombreux avantages

Le chauffage au sol présente de nombreux avantages. Pour rendre votre intérieur encore plus douillet, optimiser l’espace, alléger votre facture d’énergie ou encore réduire votre empreinte écologique, l’installation d’un chauffage au sol représente une solution sûre. Vous vous lancez dans des travaux de rénovation ou venez d’acquérir un bien ? Voici les avantages que réserve l’innovation.

Un équipement qui s’adapte à toutes les formes d’énergie

Les planchers chauffants s’adaptent parfaitement à plusieurs modes de chauffages : dans leur version hydraulique, vous pouvez les coupler avec une pompe à chaleur air/eau, une chaudière au gaz et même à l’énergie solaire. Ils permettent également une régulation optimale. Vous pouvez ainsi programmer différentes températures dans vos pièces, grâce à un système central.

Une installation polyvalente, confortable et silencieuse

Le plancher chauffant offre, en outre, l’avantage de pouvoir s’adapter à n’importe quelle pièce de votre maison. Qu’il s’agisse d’une construction ou d’une rénovation, sa mise en place reste toujours possible. De plus, son emplacement stratégique (le sol) favorise une émission à faible température de chaleur douce et harmonieusement répartie, ce qui procure d’agréables sensations.

Avec le système d’installation de chauffage par le sol, le dispositif se met en route de façon silencieuse ! Encapsulé dans la chape en béton ou placé sous votre revêtement, le plancher chauffant n’émet en effet aucune nuisance sonore.

Un système hygiénique et sécurisant

Contrairement aux radiateurs qui accrochent la poussière et s’avèrent laborieux à nettoyer, le plancher chauffant ne retient ni résidu, ni microbes ambiants, ni humidité. Il s’agit d’un système propre qui ne déplace pas d’impuretés lors de la circulation d’air, ce qui reste également un excellent point pour la qualité de l’atmosphère intérieure. Enfin, le dispositif étant hors de portée des occupants, il élimine les risques de brûlures, notamment pour les plus jeunes.

L’entreprise de chauffage Assist intervient principalement à Cannes, Antibes, Roquefort-les-Pins, Monaco, Mouans Sartoux, Mougins, Théoule sur Mer, Valbonne ou encore à Mandelieu.

Call Now Button04 93 38 83 10