S’assurer du confort de sa maison en hiver reste la meilleure précaution à prendre pour affronter le froid. Grâce à l’évolution technologique, il existe aujourd’hui des options intéressantes pour répondre à ce besoin. En effet, décrite comme la solution efficiente contre l’inconfort généré par le froid, l’installation de la chaudière à gaz se classe parmi les formules aussi innovantes qu’efficaces.

Pour optimiser les performances de cette technologie, l’intervention d’un bon chauffagiste s’avère importante. Conscient de cet enjeu, Assist Riviera, en collaboration avec le fabricant de référence Daikin, offre des services de qualité pour assurer l’installation de ce système de chauffage connu pour son efficacité et sa rentabilité. Ce guide complet apporte plus de lumière sur les détails à prendre en compte pour jouir des avantages d’une chaudière à gaz.

Structure d’une chaudière fonctionnant au gaz

Une chaudière à gaz se compose de plusieurs éléments jouant chacun un rôle clé pour le fonctionnement de tout le système. On distingue ainsi les composants essentiels et certains éléments accessoires du circuit.

Les composants essentiels et leur propriété

Ils se composent de plusieurs pièces parmi lesquelles figure le corps de chauffe. Ce dernier élève la température du fluide caloporteur (souvent de l’eau). En son sein s’opère l’échange thermique entre la combustion et l’eau du réseau de radiateurs. Ce phénomène débute lorsque le brûleur mélange le gaz avec l’air fourni par un ventilateur.

Aux précédents constituants s’associe la soupape de sûreté dont la fonction consiste à normaliser la pression dans le réseau en rejetant les excédents en cas de surpression. Grâce à l’action combinée de toutes ces pièces, le liquide bouillant passe dans le disconnecteur et se propage dans le réseau sanitaire. En plus d’assurer le raccordement de la chaudière à l’installation domestique, ce quatrième composant protège le réseau de distribution d’eau potable en évitant le reflux du liquide chaud.

Les autres éléments du circuit

L’installation de la chaudière à gaz prend en compte d’autres éléments non moins importants. En effet, pour un montage efficace, le professionnel peut adapter au système, un ballon d’eau chaude, afin d’assurer au foyer, le chauffage et l’eau chaude sanitaire séparés. De même, le spécialiste peut relier un thermostat à la chaudière. Ce dispositif permet de réguler la température ambiante.

Les différentes générations de chaudière à gaz

Les chaudières à gaz regroupent l’ensemble des appareils de chauffage domestique utilisant uniquement le gaz comme combustible. Toutefois, il importe de connaître les différents prototypes existants afin d’identifier le plus adapté à ses besoins. Ainsi, en fonction du mode de production d’eau chaude, on distingue deux grandes classes de chaudière à gaz : les chaudières basse température et les chaudières à condensation.

En marge de ces deux grandes catégories, il convient de faire ressortir certaines spécificités visibles au niveau du fonctionnement.

La chaudière à gaz basse température

La chaudière à basse température envoie de l’eau moins chaude de 40° dans les tuyauteries. Son principe de marche réside dans le fait qu’elle tourne à un régime thermique plus bas qu’un appareil classique. Elle peut moduler sa puissance pour mieux s’adapter aux besoins. Son intérêt réside dans sa capacité à engendrer de vraies économies en consommant moins de combustible.

La chaudière à gaz à condensation

La chaudière à condensation tire profit de la chaleur contenue dans les fumées. En récupérant les calories générées par la combustion du gaz, ce système produit de l’énergie pour préchauffer l’eau. Véritable innovation, ce procédé peu consommateur d’énergie permet l’obtention d’un meilleur rendement (jusqu’à 110 %).

Autres modèles de chaudière à gaz

Parmi les technologies de chauffage domestique alimenté au gaz, la chaudière pulsatoire se distingue par son fonctionnement. Il s’agit d’un spécimen sans brûleur de gaz. Sa combustion se réalise grâce une bougie d’allumage. La chaleur se produit dans ce cas par le phénomène de micro-combustion, ce qui entraîne une réduction de la perte thermique. Elle se démarque également par son utilisation plus rentable des gaz.

Dans le même registre, la chaudière à cogénération (ou micro-cogénération dans les habitations individuelles) permet de produire à la fois de l’électricité et de l’eau chaude. Elle se compose d’une chaudière et d’un module comprenant un moteur Stirling ou une pile à combustible. Alimenté par le gaz, ce dernier peut engendrer de la chaleur utilisée pour le chauffage et la production d’ECS (eau chaude sanitaire). Le dispositif permet aussi d’alimenter un générateur pour produire de l’électricité.

Comme point commun, la chaudière associée au module de cogénération possède les mêmes propriétés qu’un modèle à condensation. Elle garde néanmoins l’avantage d’un meilleur rendement et s’avère excellente comme solution de chauffage.pose-chaudiere-a-gaz-cannes

Comment choisir la puissance ?

En matière d’installation de chaudière à gaz, la question de la performance de l’appareil dépend de plusieurs facteurs. La première chose à prendre en compte se rapporte à votre projet de chauffage. Il vous revient de considérer l’espace à chauffer, ainsi que le nombre d’appareils chauffants à relier. Ces données vous permettront non seulement d’adopter le système le plus adapté à la puissance souhaitée, mais aussi de réaliser d’énormes économies énergétiques.

Par ailleurs, la performance de votre appareil dépendra également de la qualité de la maintenance. Le système de chauffage reste avant tout une combinaison de technologies appelées à tourner à plein régime. Tout manque d’entretien génère des conséquences graves et parfois irrémédiables. Pour cela, il convient d’adopter une attitude proactive en prenant soin de sa chaudière sans attendre qu’elle tombe d’abord en panne.

Les aides à la rénovation pour financer votre chaudière à gaz

Il existe de nombreux dispositifs pour vous aider à financer l’installation de votre chaudière à gaz. On retrouve par exemple MaPrimeRénov, les CEE (certificats d’économie d’énergie) et l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). Vous pouvez également recourir à la TVA réduite, au Coup de pouce Chauffage…

L’installation d’une chaudière à gaz : les critères à prendre en compte dans le choix de l’emplacement

Les travaux nécessaires à la mise en marche de votre chaudière à gaz constituent une étape clef de votre projet de chauffage. Une fois le spécimen correspondant à vos besoins trouvé, il importe de penser à sa mise en place. La réussite de cette étape technique dépend du type de chaudière choisi et de la configuration de votre appartement ou maison. Selon le cas, le spécialiste peut décider d’une pose murale ou d’un schéma chaudière gaz au sol.

L’installation murale

Le chauffagiste entreprend d’adopter le mur comme emplacement de votre appareil, lorsque vous habitez un appartement ou une petite maison. En conséquence, la machine devra arborer une petite configuration. Dans ce cas de figure, l’installation s’effectue dans les petites pièces comme la cuisine et la salle de bain. La puissance des chaudières au gaz murales se situe entre 50 et 60 W avec une durée de vie de 15 à 20 ans. Avec cette option, vous réaliserez un énorme gain d’espace.

L’aménagement au sol

Contrairement au mur, vous pouvez également entreprendre de passer à l’installation au sol de votre chaudière à gaz. Cette formule constitue une solution idéale pour une maison assez grande, car elle nécessite une place importante. Elle couvre de plus grands besoins de chauffage et peut facilement se connecter à un chauffe-eau solaire ou une pompe à chaleur.

De conception robuste, les appareils qui cadrent avec cette configuration jouissent d’une puissance pouvant atteindre 140 W et d’une durée de vie comprise entre 20 et 25 ans.

De façon générale et indépendamment de la nature de votre projet, le recours aux compétences d’un chauffagiste s’avère indispensable pour réussir à définir avec succès, l’emplacement de votre appareil. Deux raisons fondamentales justifient cet impératif. Premièrement, il s’agit d’un montage technique, et la démarche varie d’un système de chaudière à un autre. Deuxièmement, la disposition de l’appareil influe sur les systèmes d’évacuation et d’alimentation.

installer chaudiere a gaz cannes

Installation des différents accessoires

Il s’agit des principaux raccordements nécessaires au bon fonctionnement de votre appareil et de l’ensemble du circuit. Cette phase d’installation de votre chaudière à gaz concerne la fixation des pièces auxiliaires de l’appareil et des autres connexions pour garantir l’alimentation en électricité ainsi que la production en eau chaude.

L’installation des pièces auxiliaires

Comme l’indique leur nom, il s’agit d’éléments connexes permettant d’assurer le nettoyage et l’évacuation de fumée. En effet, en produisant une combustion, votre chaudière doit rejeter des émanations. Le spécialiste la relie donc à un conduit de cheminée ou une ventouse, selon le modèle. Ces pièces permettent de rejeter à l’extérieur de votre domicile les effluves toxiques générés par l’inflammation du gaz.

De même, pour le bon fonctionnement de la machine, le nettoyage du circuit de chauffage s’impose. Pour répondre à cette exigence, le spécialiste effectue la pose du robinet de vidange.

Mise en place des autres connexions

D’autres liaisons importantes interviennent également pendant l’installation de votre chaudière à gaz. En effet, le professionnel doit relier votre chaudière à une ligne d’électricité dédiée pour assurer son fonctionnement. Dans la même perspective, afin de vous délivrer de l’eau chaude ou froide, le chauffagiste doit raccorder la machine à votre réseau de sanitaire.
Après toutes ces étapes, votre chauffagiste peut passer à la mise en eau en ajustant le niveau de liquide nécessaire au bon fonctionnement de l’appareil, en fonction notamment de son niveau de pression.

L’installation du réservoir de gaz

Une chaudière à gaz nécessite pour son alimentation l’usage de combustibles. La matière indispensable pour permettre à la machine de tourner reste le propane et le gaz naturel. La disponibilité de la première exige parfois l’installation d’une citerne, notamment dans les localités sans accès au réseau de gaz naturel.

Suivant les normes de sécurité, le spécialiste doit installer votre cuve dans un endroit bien ventilé. Vous devez vous assurer de la positionner à au moins une bonne distance d’une ligne électrique enterrée ou d’autres liquides inflammables. Enfin, pour sa stabilité, des travaux de maçonneries s’avèrent indispensables afin de bien la fixer.

La situation diffère dans le cas d’une installation à effectuer en ville. En effet, pour ses besoins, un citadin peut souscrire à un abonnement lui donnant accès direct au système d’approvisionnement.

Les différents types de production d’eau

Il existe différentes technologies pour la production d’eau chaude sanitaire. Selon le modèle de chaudière à gaz, on distingue la production instantanée, la micro-accumulation et l’accumulation.

La chaudière instantanée

Le mécanisme qui permet la production instantanée ne dispose d’aucune réserve d’eau. Le processus d’approvisionnement intervient au puisage. Les appareils dotés de cette propriété présentent une forme compacte et donc adaptée aux petits appartements avec de faibles besoins en eau chaude.

La micro-accumulation

La chaudière à gaz fonctionnant par micro-accumulation intègre un petit ballon de 3 à 10 litres appelé ballon tampon. Il s’agit d’un dispositif pratique et assez avantageux. Celui-ci permet de gagner en confort, de limiter les pertes thermiques et donc le gaspillage de l’eau froide.

La chaudière à accumulation

La chaudière à gaz à accumulation ou ballon dispose d’un réservoir intégré de 20 à 150 l. Le mécanisme de production maintient l’eau à une température chaude dans la réserve, même en absence de puisage. Peuvent adopter ce modèle, les foyers présentant des besoins importants, réguliers et espacés dans le temps.

Comment entretenir votre chaudière à gaz ?

La maintenance constitue l’une des obligations qui incombent à tout foyer doté d’un système de chauffage. Elle permet de conserver la puissance et de garder l’appareil fonctionnel jusqu’au terme de sa durée de vie. Mais comment procède-t-on pour y parvenir ? Répondre à cette question revient à énumérer les mesures à prendre pour limiter les risques de panne, sans oublier les effets néfastes et potentiellement dangereux sur votre santé.

Pour l’ensemble des chaudières à gaz, la meilleure des mesures de précaution consiste à effectuer des vérifications et/ou réglages chaque année. Même si cette tâche implique une certaine dépense, elle s’avère nécessaire pour anticiper et éviter les dommages. La maintenance annuelle permet généralement d’identifier à temps des pièces défectueuses et de planifier leur changement, avant qu’elles n’engendrent de plus lourdes conséquences.installation chaudiere à gaz cannes

Installation d’une chaudière à gaz : les avantages

La chaudière à gaz présente globalement de nombreux avantages et peu d’inconvénients. Elle se révèle compatible avec diverses technologies : basse température, à condensation. Toutes technologies confondues, elle peut fonctionner avec du gaz naturel ou avec du gaz propane, un précieux avantage en termes de flexibilité d’utilisation. Elle se caractérise aussi, selon le cas, par une simple ou double fonction.

La chaudière à simple service produit simplement du chauffage, alors que la chaudière à double service rend disponibles à la fois le chauffage et l’eau chaude sanitaire. L’installation d’une chaudière à gaz n’exclut aucun foyer. La technologie s’avère généralement pratique, moins encombrante, car elle occupe moins d’espace surtout lorsqu’elle utilise le gaz naturel.

En termes de coût, les bienfaits de l’innovation permettent de compenser l’investissement. Il s’agit avant tout d’une invention dotée d’une longue durée de vie et très économique en matière de consommation énergétique. De plus, elle vous permet de vivre dans le confort en vous préservant des risques liés aux mauvais temps.

Dans ce registre, l’exemple de la chaudière gaz à condensation reste palpable. Grâce à sa technique de récupération de l’énergie des fumées, elle permet d’obtenir des rendements jusqu’à 107 %. Avec l’installation d’une telle chaudière à gaz, vous disposerez facilement de l’eau chaude pour tous vos besoins sanitaires.

L’adoption de cette formule innovante donne par ailleurs la possibilité d’optimiser, à convenance, les performances en ajoutant un programmateur et/ou un thermostat. Vous pourrez ainsi piloter son fonctionnement et l’adapter à vos habitudes de vie afin de réduire votre consommation de gaz au strict nécessaire. Les chaudières au gaz peuvent également se connecter à une sonde extérieure de température pour une régulation du chauffage plus précise.

En somme, grâce au progrès technologique et à l’édition des innovations évolutives, le marché de la chaudière à gaz devient de jour en jour florissant. Plus qu’un appareil de chauffage, ces machines constituent de véritables références sur le plan écologique. Leur adoption constitue une façon exemplaire de participer à la lutte contre le réchauffement.

Les réductions de gaz à effet de serre restent encore plus importantes avec une chaudière à gaz associée à une énergie renouvelable comme le solaire thermique et la pompe à chaleur (chaudière à gaz hybride). Il s’agit d’un secteur très prometteur et d’un véritable atout pour la concrétisation de tous vos projets d’installation de chaudière à gaz.

L’entreprise de chauffage Assist intervient principalement à Cannes, Antibes, Roquefort-les-Pins, Monaco, Mouans Sartoux, Mougins, Théoule sur Mer, Valbonne ou encore à Mandelieu.

Call Now Button04 93 38 83 10